tout l'art du café turc

Intéressé(e) par la cuisine, cliquez ici pour visiter mes ateliers

Interest by cooking, click here to visit my workshop

 

 

 


 

Café « a la turka »

 


La cuisson s'effectue dans une petite casserole de fer blanc ou de cuivre appelée cezve.

 

On y verse le café moulu très fin et le sucre, selon le goût, et on ajoute de l'eau froide. On met le mélange sur le feu jusqu'à ébullition. Le café ne doit pas bouillir. Il faut le retirer du feu quand le café mousse. L'opération est répétée un certain nombre de fois selon les régions et les habitudes.

 

 

 

 


On sert aussitôt le café brûlant, dans une petite tasse. On laisse reposer un peu, pour que le marc commence à se déposer au fond. Mais on le boit très chaud, en aspirant doucement le dessus, pour ne pas risquer d’avaler le marc en même temps.

 

En Turquie, après consommation, la coutume veut que l’on renverse la tasse sur la soucoupe et quand celle-ci est froide, on lit l’avenir dans les motifs laissés par le marc de café sur les bords de la tasse.

 

On distingue généralement trois types de préparation, en fonction de la quantité de sucre :

Sade, ce qui signifie noir, sans sucre.

Orta, ce qui signifie moyennement sucré. On ajoute alors 1 cc de sucre.

Sekerli, ce qui signifie sucré. On ajoute en général 2cc de sucre.

 

Si vous allez vers le sud-est, on vous le présentera peut-être avec de la cardamome A essayer absolument ! et pour le réaliser vous-même, rien de plus simple : ajoutez une gousse de cardamome par cuiller de café.