le mahlep

 

Mahaleb

Mahlep

de son nom latin Prunus Mahaleb

 

Le mahaleb en français, Mahlep en turc, provient d’une variété de prunier aussi appelé bois de sainte Lucie, ou cerisier de sainte Lucie (Prunus mahaleb). Le bois de sainte Lucie est ainsi nommé parce qu’on le trouve dans les Vosges, près du monastère franciscain de Sainte-Lucie.

 

Les fruits sont utilisés dans la fabrication de liqueurs. En Italie, le Mirinello di Torremaggiore est produit par leur macération dans l’alcool, et, en Bourgogne, le quenot, par leur macération dans du vin rouge avec adjonction d’alcool et de sucre.

 

En Orient et en Turquie, on utilise une poudre réalisée à partir des graines provenant des noyaux de prunes sauvages, qui ont une odeur d‘amande amère. Utilisé en pâtisserie dans les gâteaux, viennoiseries, biscuits (il faut compter une cuillère à soupe pour un kilogramme de farine), le mahlep est aussi utilisé dans les desserts au lait.

 

On le trouve notamment dans les simits, cette délicieuse petite couronne aux graines de sésame que l’on achète au coin des rues. On l’agrémente souvent de fromage fondu, mais rien ne vous empêche de l’utiliser pour confectionner de merveilleux sandwiches.

 

 

Simit, petit pain aux graines de sésame

5 verres de farine

(1 verre=150 gr)

½ verre d’eau tiède

1 verre de yaourt

1 verre d’huile

1 verre de margarine

1 blanc d’oeuf

2 jaunes d’œuf

1 cc de jus de citron

(ou de vinaigre)

2 cc de sel

2 cc de sucre en poudre

2 cc de « mahlep »(facultatif)*

 

Le « firinci » (boulanger turc) réalise la pâte du simit en pétrissant la farine avec tous les autres ingrédients. Il forme des couronnes de 15 cm de diamètre, qu’il va tremper légèrement dans de l’eau mélangé à du pekmez (moût de raisin, qui se présente comme une confiture) avant de les rouler dans les graines de sésame. On peut très bien oublier l’eau au pekmez et enduire la couronne avec du blanc d’oeuf pour faire tenir les graines de sésame.

 

Le « firinci » met alors les simits au four, (préchauffé) à 180 degré pendant 20 minutes.

« afiyet olsun » !

*On ne trouve le mahlep qu’en Turquie, c’est de la poudre de prune sauvage, qui donne un petit goût amer. On le remplace aisément par une goutte d’huile d’amande amère.

Intéressé(e) par la cuisine, cliquez ici pour visiter mes ateliers

Interest by cooking, click here to visit my workshop

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :