du vieux ou du neuf ?





On se demande bien souvent l'âge de tel tapis ou tel suzani. C'est vrai que ce n'est pas toujours si facile de s'y retrouver... Alors, juste entre nous, (et vous ne le répétez à personne!) je vais juste vous donner un exemple de ce que l'on appelle dans le langage du bazar, "nettoyer" un suzani.






Mais c'est quoi d'abord, ce machin ? Tout simplement un superbe morceau de tissu, en général du coton, sur lequel les femmes brodent des motifs avec du fil de soie pour les plus beaux. Originaires d'Asie centrale (Ouzbekistan, Turkmenistan...), ils sont confectionnés par différentes "tribus", dont certaines très réputées et connues pour la qualité exceptionnelle de leur travail.


A l'origine, ces pièces de tissus servent à tapisser l'intérieur des yourtes nomades, ou décorer les murs. On en trouve de toutes les tailles et il existe même des pièces de tissu rebrodées de la forme d'un contour de porte ou de fenêtre. A vous bien sûr d'adapter votre porte à la dimention du suzani ! Et nous, même si on a pas toujours les moyens de s'offrir leurs plus belles pièces, on adore !


juste pour votre culture générale, suzani vient d'un mot perse qui signifie aiguille...


Mais revenons à notre propos : le nettoyage ! Depuis quelques temps, une vieille connaissance s'est lancée dans une activité apparemment très lucrative, le nettoyage des suzani. Il s'agit en fait de les "vieillir" artificiellement, non pas pour tromper les clients, je vous rassure tout de suite, mais pour les rendre plus présentables. Le "blanc de chez blanc" ne se vendant pas, on les traite pour leur donner un aspect plus patiné.


Ali et ses acolytes utilisent ce qu'ils appellent des ilaç, ce qui se traduit par médicament... Je ne sais pas exactement de quels produits il s'agit (ils en utilisent trois différents), mais c'est assez puissant pour transformer les couleurs, patiner les tissus.




Voici donc le chemin suivi par les tissus. Ils arrivent d'Asie centrale, plus ou moins directement chez Ali, qui se charge du "nettoyage". Après ça, quelques heures au soleil pour peaufiner son bronzage, un bon coup de repassage pour être vraiment présentable et on réachemine tout ça vers les nombreux vendeurs du bazar, en attendant de vous charmer et de venir compléter votre collection ou égayer le mur de votre salon.







Bon shopping et suivez la seule règle de mise dans le bazar : suivez votre coeur et votre instinct !

 

Intéressé(e) par la cuisine, cliquez ici pour visiter mes ateliers

Interest by cooking, click here to visit my workshop


si vous voulez en savoir plus, et que vous comprenez l'anglais, voici un lien trés intèressant : http://www.bukhara-carpets.com/making/suzani.htm


et pour des photos de belles pièces, jetez un oeil de-ci et de-là et sur l'album de Circa : http://www.flickr.com/photos/55099022@N00/sets/72157594477773664/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :